Projets

Projets en cours sur lesquels nous travaillons

Vous aimez faire partie de nos projets ou événements?

 

 

Project Inclusion

Women Empower

Inclusive AI

Les Global Shapers de Montréal cherchent continuellement à avoir un impact sur leurs communautés. Parmi de nombreux autres problèmes, un problème qui prévaut actuellement est le manque d’accessibilité à Montréal. Suivant les mêmes valeurs de Global Shapers, notre mission est de construire une communauté inclusive en s’attaquant à ce problème, en sensibilisant le public au manque d’accessibilité. Grâce à l’utilisation de l’application AccessNow, l’équipe sera en mesure d’identifier de nombreux emplacements dans plusieurs communautés de Montréal qui sont accessibles ou non. L’application permet de trouver un emplacement, le marquer comme convivial, et en donner une brève description. De plus, cette application est disponible sur toutes les plateformes majeures (site Internet, Apple Store et Play Store). L’utilisation de cette application nous permettra d’élargir notre portée en intégrant le public dans notre mission de créer une communauté plus accessible et conviviale.

 

Membres de l’équipe: Nayem Alam, Charlotte Jacob Mcguire, Daniel Tarantino, Ikram Mecheri, Sarin Picard & Sabrina Sassi 

L’autonomisation financière est un moyen d’autonomisation des femmes. Les femmes immigrantes courent particulièrement plus de risques d’avoir des connaissances financières moins élevées que les femmes nées au Canada et les immigrants de sexe masculin. Ce projet vise d’abord à améliorer les connaissances sur les options financières, les services financiers, l’utilisation de ces services (basés sur les compétences) et ensuite à améliorer la confiance des femmes en matière financière / économique (perturbation du statu quo); et aussi pour mettre en évidence des exemples de modèles de rôles qui sont des femmes financièrement autonomes pour les nouveaux arrivants au Canada, particulièrement les femmes âgées de 30 à 50 ans. Le Carrefour de Montréal espère rendre ce processus aussi itératif et centré sur l’utilisateur que possible. Premièrement, des recherches seront entreprises pour mieux comprendre les défis de la littératie financière pour les nouvelles arrivantes et les initiatives existantes dans le domaine de la littératie financière et des nouveaux arrivants. Ensuite, le centre élaborera et administrera un sondage auprès des organismes de la région de Montréal afin de déterminer le contenu d’un cours de littératie financière qui sera offert dans le cadre d’ateliers en personne et de vidéos en ligne. Ce contenu sera développé à travers une lentille de genre et des opportunités d’échelle. Montreal Shapers utilisera également des partenaires nouveaux et existants pour offrir ce contenu. Enfin, le concentrateur surveillera les résultats et ajustera le produit final si nécessaire.

 

Membres de l’équipe: Sinthusha Kandiah, Aminka Belvitt, Andrea Zhu, Ikram Mecheri, Nirushaa Senthilnathan, Nayem Alam, Martina Buschal, Alexa MacLean, Phaedra de Saint-Rome, Viva Dadwal & Sarin Picard

Personne ne sait comment les algorithmes les plus avancés font ce qu’ils font. Quelles sont les structures de gouvernance nécessaires pour tenir l’intelligence artificielle (IA) responsable? Le centre montréalais travaillera avec les centres de recherche et de développement d’IA pour organiser des tables rondes, des assemblées publiques et des consultations afin de mettre les intervenants traditionnellement marginalisés sur la même table à dessin. les principaux ingénieurs logiciels et chefs d’entreprise technologiques de la ville. Cela se fera non pas dans les salles de conférence et les salles de conférence, mais dans les centres communautaires locaux, les refuges et les bibliothèques locales. Comme Montréal deviendra un centre majeur pour l’IA, Shapers cherchera également à développer les normes professionnelles et les codes d’éthique de la ville. Les travailleurs et les travailleuses font des recommandations aux autorités locales et provinciales pour adapter les règlements et les programmes sociaux avant que l’afflux de capitaux ne limite l’offre de logements abordables de la ville, une leçon importante tirée de villes comme San Francisco, Toronto et Vancouver.

 

Membres de l’équipe: Daniel Tarantino, Viva Dadwal, Alexa MacLen, Aminka Belvitt, Charlotte Jacob Mcguire, Andrea Zhu, Ikram Mecheri, Nirushaa Senthilnathan & Brandon Silver

 

 

 

Refugee Integration

Shoulder to Shoulder

L’un des plus grands obstacles qui empêchent les réfugiés de s’établir et de prospérer dans n’importe quelle communauté est de trouver leur premier emploi. Le gouvernement canadien accorde un soutien financier aux réfugiés pendant environ un an, mais il arrive souvent qu’un grand nombre d’entre eux se retrouvent sans emploi et sans argent après ce moment.

Pour faciliter ce processus, le Centre montréalais mettra en place une clinique de CV pour rassembler des experts en ressources humaines afin de créer ou d’affiner les CV de ceux qui arrivent à Montréal et de leur donner des conseils sur le marché du travail canadien et montréalais. Après cette séance, le carrefour de Montréal trouvera des entreprises qui cherchent à embaucher des réfugiés et organiser une foire de l’emploi que les réfugiés qui ont assisté à la clinique de CV et d’autres seront invités à. Ils espèrent attirer des entreprises de divers secteurs et industries en leur communiquant les avantages de l’embauche de réfugiés et en les informant des subventions, etc. que le gouvernement canadien et d’autres organisations ont mises de côté pour ceux qui embauchent des réfugiés nouvellement arrivés. Les entreprises qui cherchent à combler des postes et les réfugiés à la recherche d’un emploi bénéficient également de ce processus.

 

Membres de l’équipe: Daniel Tarantino, Viva Dadwal, Alexa MacLen, Andrea Zhu, Nirushaa Senthilnathan, Simon Labrecque, Zied Touzani, Brandon Silver & Sinthusha Kandiah

La discrimination systémique continue d’exister à Montréal. Ce projet vise à promouvoir la compréhension et l’allyship parmi divers groupes de recherche d’équité. En particulier, ce projet utilise l’art comme une plate-forme pour réunir des groupes à travers une série de rassemblements mensuels. Par la suite, des ateliers seront organisés pour initier la co-création de solutions autour des barrières d’inclusion sociale fréquemment identifiées rencontrées par les membres de ces communautés.

 

 

Membres de l’équipe: Sabrina Sassi, Sinthusha Kandiah, Nirushaa Senthilnathan, Ikram Mecheri, Nayem Alam & Viva Dadwal